Nouveau paradigme 2010

La controverse absurde du dépistage du cancer de la prostate par le test PSA aboutit aujourd’hui à un développement anarchique du dépistage, lequel conduit à une augmentation de l’incidence des cancers localisés (94 % aux USA). Parmi ces cancers localisés, près d’un tiers sont indolents (non agressifs) et ne nécessitent pas de traitements agressifs lesquels ont pour conséquence de rendre le malade impuissant et/ou incontinent une fois sur deux…. Lire la suite

Autres guides Cancer info

- Vivre pendant et après un cancer
- Vivre auprès d’une personne atteinte d’un cancer
- Fatigue et cancer
- Douleur et cancer
- Démarches sociales et cancer
- Etc…

A télécharger ou à commander gratuitement sur le site www.e-cancer.fr/publications sélectionner le champ "par collections" puis "guide patients" puis "la vie avec un cancer" ou cliquer directement sur le lien ci-après : cliquer ici

Examens cliniques

Toucher rectal :

Peut être normal ou évocateur d’un adénome de la prostate parfois associée. Il est suspect devant la présence d’une prostate ferme et asymétrique et très évocateur en cas de lésion indurée, irrégulière, non douloureuse. Il permet aussi à l’urologue de faire un premier bilan de la maladie en recherchant une évidente diffusion de la maladie hors de la prostate.

Cliquez pour voir le schéma

 

Examen clinique complet avec appréciation de l’âge physiologique du patient :

Existe-t-il d’autres maladies ? Existe-t-il des antécédents cardiaques, pulmonaires, un diabète, une hypertension artérielle, … ? Quel traitement médicamenteux prend le patient ?

Page précédente | Page suivante

Honcode

 

Certification Honconde en cours
de validation.