Nouveau paradigme 2010

La controverse absurde du dépistage du cancer de la prostate par le test PSA aboutit aujourd’hui à un développement anarchique du dépistage, lequel conduit à une augmentation de l’incidence des cancers localisés (94 % aux USA). Parmi ces cancers localisés, près d’un tiers sont indolents (non agressifs) et ne nécessitent pas de traitements agressifs lesquels ont pour conséquence de rendre le malade impuissant et/ou incontinent une fois sur deux…. Lire la suite

Autres guides Cancer info

- Vivre pendant et après un cancer
- Vivre auprès d’une personne atteinte d’un cancer
- Fatigue et cancer
- Douleur et cancer
- Démarches sociales et cancer
- Etc…

A télécharger ou à commander gratuitement sur le site www.e-cancer.fr/publications sélectionner le champ "par collections" puis "guide patients" puis "la vie avec un cancer" ou cliquer directement sur le lien ci-après : cliquer ici

Les stades du cancer de la prostate

Le (ou les) traitement(s) que l’on peut proposer à un patient pour traiter un cancer de la prostate dépend de la place qu’il occupe dans la classification TNM (cf chapitre précédent).

TUMEURS CLINIQUEMENT LOCALISEES (T1-T2, N0, M0)

Le cancer est à priori encore localisé à la glande prostatique car il a été découvert tôt dans son évolution.

Les recommandations thérapeutiques dans ces stades dépendent de l’espérance de vie du patient et des facteurs de co-morbidité (présence de maladies cardiaques, respiratoires, d’hypertension artérielle, de diabète, …) :

Un seuil d’espérance de vie de 10 années est retenu pour proposer un traitement à visée curative

• Espérance de vie supérieure à 10 ans :

> Stade T1a  :

Cette situation est délicate et différents facteurs seront pris en compte par l’urologue pour orienter ses indications, dont notamment le TR (toucher rectal), le score de Gleason (et la présence de grade 4), l’évolution du PSA et la réalisation de biopsies prostatiques si le TR est anormal ou si le PSA à 3 mois reste supérieur à 4 ng/ml.

On pourra ainsi proposer soit une surveillance annuelle ou biannuelle simple avec réalisation d’un TR et d’un dosage du PSA, soit un traitement à visée curative. Les différents traitements sont dans ce second cas alors similaires à ceux proposés pour les stades T1b, T1c et T2 (cf infra).

> Stades T1b, T1c et T2 :

Il existe plusieurs traitements qui peuvent être proposés au patient.

Page suivante

Honcode

 

Certification Honconde en cours
de validation.