La FAQ (Foire Aux Questions)
Les rponses aux questions les plus frquemment poses.

Rponses de spcialistes (professeurs, chercheurs, patients expriments). A partir du 01/01/2011, seuls les membres adhrents peuvent participer et avoir accs aux rponses des rubriques les rponses vos questions et forum dentraide .

Pour soumettre une question, crivez info@anamacap.fr.


Attention : vous disposez dorénavant du forum pour vous exprimer!
Le modérateur nous rappelle la vocation pédagogique des communications interactives de l'ANAMACaP. Il convient de respecter les codes de bonne conduite et d’éviter les liaisons personnelles, commerciales ou de conseils médicaux. Les adhérents de l'ANAMACaP bénéficient de conditions particulières pour l’accès à des conseils médicaux personnalisés et notamment ceux du Pr Cussenot par le site Doctors on line.

 Pour visualiser les rponses, cliquez sur [+]

Actuellement, il y a 770 questions/rponses.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

 Question de Ghislain le 25 janvier 2017
Fonte de la masse musuclaire
En 2 mots je suis suivi LIPC de Marseille pour un cancer agressif de la prostate depuis depuis 2008 trait par dabord par hormonothrapie et 40 sances de radiothrapie.
Mon PSA aprs avoir t indtectable pendant plusieurs annes est remont lentement jusque 10, laissant apparaitre 5 foyers de mtastases osseuses uniquement.
En 2015, jetwana a t essay ,sans succs pendant 8 mois ,mon PSA remontant a 20.
Aujourdhui je suis sous chimio de Taxotre et jen suis ma 6 me perfusions sur 10 prvues.
Mon PSA est redescendu 10,et les foyers de mtastases sont stables voire rgressent lgrement pour certains.
Ma question est la suivante : 8 annes d'hormonothrapie sous ENANTONE ont compltement fait fondre ma masse musculaire mais je pouvais encore faire du sport modrment. Par contre la Chimio sous Taxotre m'a mis en anmie totale et je ne peux mme plus monter un tage sans m'arrter compltement essouffl et le cur battant la chamade !
De mme mon temps de marche est limit 30 minutes en m'arrtant plusieurs fois!
La perspective d'une infirmit future m'angoisse et je me pose les questions suivantes:
Puis je arrter l'hormonothrapie quelque mois le temps de retrouver quelque force ?
Aprs la fin de la chimio,comment me gurir de cette anmie trs invalidante?
Merci de bien vouloir me donner des lments de rponses mes questions.




vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 15/12/2016 - Jacques - incontinence et problmes d'rection

Bonjour,
Je me permets de vous poser la question suivante. Aprs ablation de ma prostate (cancer) en 2012, j'ai "pratiquement" (comme le disent beaucoup de messages sur le site) matris les problmes d'incontinence.
Concrtement, cela veut dire que je passe une semaine normale sans protection. Par contre certaines circonstances se traduisent par quelques gouttes qui ncessitent une protection (le plus faible niveau)
: volume de liquide, pitinement en station debout (apritif, buffet...), fatigue au bout d'une longue journe, effort physique prolong, parc d'attraction avec les petits enfants... Plus problmatique, une incontinence certaine se manifeste lors de la monte en rection, ce qui est trs gnant et a un effet inhibant. J'ai essay tout les traitements actuellement disponibles (sauf les piqures), dont ceux qui acclrent l'rection, rien n'est vraiment satisfaisant et je suis en passe de tout laisser tomber (j'ai 70 ans...). Auriez-vous une suggestion ? Question plus prcise : j'observe qu'il m'est assez facile d'obtenir une rection acceptable dans la station debout (mme sans aucun mdicament), par contre elle diminue trs vite quand je passe en position couche ! L encore, explication ? Suggestion ?
Trs cordialement et grand merci pour tous les apports de votre association.
Jacques


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 21/12/16 - par Franck - anmies un stade avanc ?

Bonjour,
A un stade avanc (mtastases osseuses multiples), le cancer de la prostate peut-il provoquer des anmies ncessitant des transfusions.
Merci de votre rponse. Franck

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 29/11/2016 - par Gde - Pose sphincter artificiel

Opr de la prostate en 2011 , j' ai toujours des fuites urinaires (200g/24h) et je ne sens pas du tout quand je perds de l'urine . Je dois donc surveiller ma protection pour voir si elle n'est pas trop mouille
L' urologue me propose la pose d'un sphincter artificiel mais ,apres l"preuve de la PR , j ai peur des effets indsirables ou complications possibles .
Je me pose surtout la question suivante : En cas de mauvaise manipulation du chirurgien (ce qui peut arriver , c'est un humain ) peut il y avoir des problemes ou squelles au niveau de la fonction anale ?
Merci de votre rponse qui pourra guider ma dcision
Gde

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 le 23/08/2016 question de Pierre sur la pulpectomie
Bonjour,

Jai 76 ans et jai un cancer de la prostate localis T2-T3 (?) Jai eu une intervention Ablatherm fin 2013 et ai subi environ 2 ans et demi dhormonothrapie depuis (THI).
Une IRM de juillet 2016 fait apparatre une prostate atrophie, mais plus de traces dadnopathie pelvienne- Aucune trace suspecte ( mais jtais toujours alors sous HT qui a peut-tre tout fauss ?).
Mon urologue estime toutefois que mme si ce cancer est petit il est trs agressif ( ?..)
( en 2013 avant toute intervention il mesurait 2 mm prostate 30gr Biopsie 1 sur 12 Gleason 4+3 - mais PSA 42 )
Le PSA a ensuite chut aux environs de 0 avec lhormonothrapie et une sance dablatherm fin 2013.

A la suite de lexamen IRM de juillet 2016, mon urologue me dit quil ne peut plus pratiquer dablathermie, car la prostate est trop petite pour cibler la tumeur. Il me propose une pulpectomie bilatrale qui aurait moins dimpact sur ma sant quune hormonothrapie.

Pouvez-vous me dire quels avantages il y aurait pratiquer une pulpectomie en lieu et place dune hormonothrapie (THC), au regard des effets secondaires et du prjudice caus ma sant et de ma qualit de vie ? Bdc Osteoporose fragilit cardiaque fonte musculaire . Etc.

Que pensez-vous galement de mon dossier ? Suis-je trop g pour tre soign autrement que par traitement palliatif ?

Cordialement

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 Le 18/08/2016 Troubles du sommeil par Baetis
Bonjour,
Prsentant un cancer de la prostate mtastatique hormono-naf, je suis sous protocole Abiratrone, Prdnisone et Enantone (bi-annuel).
Par ailleurs, je prsente une hypertension artrielle associes un anvrisme de laorte thoracique ascendante traite par Coversyl 10 mg, Bisoprolol 2.5 mg et Kardegic.
Depuis quasiment le dbut du traitement de mon cancer, je souffre de troubles du sommeil trs importants, me rveillant trs souvent toutes les heures, ce qui est, la longue, fatiguant et pnible.
Pourriez-vous me renseigner sur lorigine de ces troubles ?
Quel traitement, me recommanderiez-vous ?
Bien cordialement
Baetis

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/08/16 - Marc95 - fuites et vie intime

Bonjour,
Ablation radicale de la prostate en juin 2014 sous coelioscopie robot assiste, avec prservation bilatrale des BNV. TNM pT2c N0.
PSA 0,008 (12/2014 et 6/2015) ; 0,02 (12/2015) ; 0,05 (7/2016).
En ce qui concerne les troubles urinaires et d'rection :
- Plus de protections, sauf circonstances risques (pisode de toux, changement de temprature, stress, importantes runions l'extrieur, long trajet en voiture,..) o une protection niveau 0 suffit trs largement viter quelques auroles.
- traitement par Vesicare introduit au bout d'un an, a bien contribu l'amlioration. Il m'est propos du Cymbalta (un antidpresseur dont un effet secondaire est de limiter les fuites urinaires.. Test trois mois, pas convaincant, j'arrte car prendre des psychotropes ne m'enthousiasme pas).
- rducation par kin (biofeedback), pas vraiment convaincant ; je termine une seconde srie de 30 sances.
- demeurent prsent des fuites quelquefois importantes l'excitation, rendant impossible tout rapport sexuel..
- les rections commencent revenir spontanment (rections nocturnes) aprs 18 mois ; premier traitement : Cialis quotidien 5 mg : aucun effet ; puis Sildnafil 100 quelques effets mais ncessite une stimulation (que je ne puis trouver, notamment du fait des fuites urinaires..) ; Vitaros : semble efficace, mais inutilisable car les fuites l'excitation vacuent le produit de l'urtre ! IIC Emex : trs EFFICACE, rection satisfaisante mais rapidement douloureuse et dure 3 heures.
Ma question : ces fuites urinaires rsiduelles, normalement peu gnantes, deviennent catastrophiques puisqu'elles surviennent quasiment chaque dbut d'excitation et rendent impossible toute relation partage. Je n'ai pas encore lu de tmoignages en ce sens : est-ce frquent ? existe-t-il des moyens de rsoudre ce dysfonctionnement ? J'ajoute que j'ai 68 ans et que le plus vraisemblable sera que je finisse par m'y faire, que je perde progressivement ma libido et que je pense autre chose.. Mais tout de mme, j'aimerais bien prendre encore du plaisir quelques annes !

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 24/07/2016 Question de Theudric- Lvitra et maladie de la Peyronie
Bonjour,
Opr en juin 2016 d' une prostatectomie radicale avec prservation des bandelettes ( tumeur PT3a), mon urologue m'a conseill de prendre une fois par semaine du lvitra 20. Grce ce mdicament,je peux avoir avec ma femme des rapports sexuels tout fait satisfaisants mais depuis 3 4 semaines, j'ai remarqu que mon sexe en rection commenait se courber, sans entraner de douleur ou de gne.Mon mdecin gnraliste m'a dit qu'il s'agissait de la maladie de La Peyronie, m'a prescrit de la vitamine E sans grande conviction et me dit que je peux continuer le lvitra. Hors, sur la notice du lvitra, il est marqu " prudence en cas de maladie de La Peyronie" . Je n'ose donc plus le prendre et je m'interroge : est-ce l'usage du lvitra qui a provoqu la fibrose et la maladie de La Peyronie ? des patients ont-ils dj signal ce fait ? ou le fait d'avoir eu une PR augmente-il la survenue de cette maladie qui serait de plus aggrave par la prise de lvitra ? Mes recherches sur internet ne m'ont pas apport beaucoup de renseignements sauf celui que cette maladie de La Peyronie est une"tuile" de plus...!
Merci pour vos conseils aviss.
Theudric

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 21/07/2016 - Emmanuel - Saignement la selle aprs radiothrapie
Bonjour,
Aprs une radiothrapie subie d'octobre dcembre 2014, j'ai vu apparatre six mois aprs, des traces de saignement en allant la selle. En consultation de contrle post-radiothrapie, l'oncologue m'a prescrit du titanorine en suppo, tout en me recommandant de voir un gastro-enterologue si les symptmes ne disparaissaient pas. Ce que j'ai t contraint de faire trois mois plus tard compte tenu de la persistance des traces sanguinolentes.
Le gastro-enterologue m'a soumis une endoscopie puis une"coloscopie sans anesthsie" (c'est le terme qu'il a utilis) et a conclu la prsence des lsions lgres dues selon lui l'irradiation conscutive la radiothrapie. Il m'a ds lors prescrit 15 jours de suppositoire pentasa.
Malheureusement, ce traitement s'est aussi avr inefficace, et j'ai d revoir le gastro-enterologue qui m'a fait faire une recto-sigmoidoscopie en date du 24/2/2016. En voici la conclusion : "Rectite radique modre, difficile de faire la part entre le saignement hmorrodaire et le saignement purement radique. La coloscopie rcente n'avait montr aucune lsion". L'examen a t coupl avec une "vaporisation au plasma argon de ces lsions". Cependant, le mdecin a fait remarquer dans la foule que "les lsions, les plus importantes, sigent videmment immdiatement au-dessus de la ligne pectine qui limite la possibilit du geste". Aussi, le mdecin a-t-il renonc renouveler la vaporisation, m'expliquant que ce serait la fois inutile et dangereux. Il m'a en revanche prescrit le suppositoire Rowasa 500 mg (ce doit tre le nom du gnrique) appliquer en cas de saignement important.
Le saignement justement reste plutt limit (pas de coule, mais des traces quotidiennes plus ou moins larges sur papier hyginique). Je n'ai fait jusqu'ici que trois applications de ce suppositoire mais je me demande:
- La persistance du saignement, mme limit, ne risque-t-elle pas de provoquer terme des complications?
-N'y a-t-il vraiment rien faire part le suppositoire dont l'effet malheureusement temporaire est dmontr?

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 20/04/2016 Roger Hormonothrapie inefficace
Bonjour,
Suite au diagnostic d'un cancer de la prostate localement avanc (capsule sminale atteinte) il m'a t prescrit une hormonothrapie par Eligard prcdant de 3 mois une radiothrapie externe 78 grays. Cette dernire arrive son terme et les rsultats biochimiques donnent :
- un PSA 2.4 . Au moment du diagnostic il tait 7 puis tait descendu 2.49 aprs les 3 premiers mois d'hormonothrapie c'est dire au moment du dmarrage de la RT. Ensuite, comme il tait remont 2.9 une semaine de la fin de la RT, un dosage de confirmation a t fait une semaine plus tard ainsi qu'un dosage de la testostrone.
- taux de testostrone 2.1 aprs 3 mois d'Eligard puis 4.4 aprs 6 mois (et 3 mois de RT).
Je souhaiterais votre avis sur 2 points:
Quelles sont les hypothses qui peuvent tre mises pour expliquer ces rsultats paradoxaux? Quel est le lien avec l'volution de la tumeur?
Quelles sont les stratgies thrapeutiques envisageables?
Avec tous mes remerciements
Cordialement

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

Revenir en haut