La FAQ (Foire Aux Questions)
Les rponses aux questions les plus frquemment poses.

Rponses de spcialistes (professeurs, chercheurs, patients expriments). A partir du 01/01/2011, seuls les membres adhrents peuvent participer et avoir accs aux rponses des rubriques les rponses vos questions et forum dentraide .

Pour soumettre une question, crivez info@anamacap.fr.


Attention : vous disposez dorénavant du forum pour vous exprimer!
Le modérateur nous rappelle la vocation pédagogique des communications interactives de l'ANAMACaP. Il convient de respecter les codes de bonne conduite et d’éviter les liaisons personnelles, commerciales ou de conseils médicaux. Les adhérents de l'ANAMACaP bénéficient de conditions particulières pour l’accès à des conseils médicaux personnalisés et notamment ceux du Pr Cussenot par le site Doctors on line.

 Pour visualiser les rponses, cliquez sur [+]

Actuellement, il y a 773 questions/rponses.
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

 09/02/12 - Yvon - Choix du traitement
Bonjour !
Merci pour ce site tellement utile aux personnes en dtresse.
Voici ma question :
J'ai 77 ans.
J'ai subi en juin 2007, une prostatectomie accompagn d'un curage ganglionnaire et suppression des bandelettes.
Depuis, mon PSA se maintenait un dosage faible (0,07), n'appelant aucun traitement adjuvant.
Or, les derniers dosages indiquent une remonte qui commence m'inquiter :
0,17 en juin 2011
0,35 en octobre 2011
0,61 la semaine dernire...
Mon urologue a commenc me parler de radiothrapie, alors que j'tais au dosage 0,35.
Radiothrapie que j'ai refus par peur des ventuels effets secondaires...
Mon gnraliste parle plutt d'hormonothrapie...
videmment, je suis dans l'embarras devant ces avis mdicaux divergents...
A quel dosage un traitement doit-il tre entrepris ?
Quel traitement privilgier ?
sachant que par ailleurs, j'ai des problmes cardiaques (opration cur ouvert pour valvulopathie aortique en 2004) et je suis porteur d'un pacemaker.
Un traitement par hormonothrapie est-il compatible avec des soucis cardiaques ?
Vous remerciant pour votre avis clair, je vous adresse mes meilleures salutations.
Yvon
vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 16/01/12 - Jean-Alain - Rcidive ?
Bonjour,
Je vous rappelle ma situation clinique initiale:
Prostatectomie radicale en Dcembre 2008.
Gleason propratoire: 6 (3+3). PSA propratoire: 9,64ng.
Anatomo-pathologie: Adno-carcinome infiltrant lobe gauche. Gleason 7 (3, 80% + 4, 20%). Dpassement extra-capsulaire focal sur 2mm. Infiltration seminale bien circonscrite: un nodule isol 2mm la base de la vsicule gauche.
Marges chirurgicales ngatives. pT3bNx.
1 mois aprs opration, PSA 0,02 puis 0,03 encore 0,02. A 18 mois de l'intervention, PSA 0,04. A 2ans, PSA 0,09, puis 0,17 trois mois plus tard et enfin 0,21 sans confirmation par un deuxime dosage (au contraire, les deux dosages suivants faits Curie, alors que les autres avaient t faits en Italie, sont, trangement, de 0,09 et 0,12). On dcide tout de meme, Curie, de me faire une radiothrapie (68 Gy).
Or, trois mois aprs la fin du traitement, le premier dosage du PSA donne 0,38. le deuxime dosage, deux mois plus tard, donne 0,92.
A ce dernier taux, j'effectue, auprs du docteur CORNUD, deux IRM: une IRM corps entier et une IRM pelvienne endo-rectale.
Dans le premier cas, le docteur conclue:"Pas de lsion mise en vidence en rapport avec la pathologie prostatique."
Dans le second cas, il prcise:"Pas d'argument en faveur d'une rcidive locale ou loco-rgionale."
J'ajouterai, pour complter le cadre clinique, que sont rapparus quelques problmes que j'avais durant l'irradiation: tensions dans le bas-ventre, inconfort de la zone rectale (qui m'obligent m'asseoir avec prcaution) et selles fractionnes.
Que dois-je penser de tout cela et surtout que dois-je faire dsormais?
Merci de votre expertise.
Jean Alain

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 05/02/2012 - Henri - Cancer de la prostate et Aranesp
Bonjour,
Cancer prostate dtect automne 2007, alors g de 73 ans, PSA 6,2 et score 7(3+4). Aujourd'hui PSA 13,6 et pas de nouvelle biopsie.
Par ailleurs Insuffisant Rnal Chronique (IRC) par intoxication mdicamenteuse (Ciclosporine) pour traitement d'une autre affection contemporaine l'poque du dpistage du cancer. Aujourd'hui : Cratinine 2,30; Clairance 61,0.
L'IRC a gnr une Anmie Chronique lentement volutive, au taux aujourd'hui d'Hmoglobine de 8,5 et Plaquettes 137 000. Les Nphrologues me prescrivent Anaresp 80 ou 60. La Notice accompagnant le produit dit imprativement dans ses" Informations Importantes" de ne pas utiliser Anaresp pour qui est atteint d'un cancer! A dfaut on pourrait en mourir prmaturment! Sur Internet quelques Sites disent peu prt la mme chose mais d'autres ne traitent pas de cet aspect des choses!
Cruel dilemme! Qui et que croire? Prendre Anaresp pour faire remonter mon taux d'Hmoglobine jusqu' un maximum de 11 ou 12, disent-ils, et retrouver ainsi plus de vigueur (dans tous domaines) et moins de fatigue "chronique" mais en mme temps acclrer l'volution de mon cancer de la prostate et en mourir plus rapidement ? Ou bien ne pas prendre Anaresp et vivre au ralenti, alors que je suis de nature entreprenante, en attendant que vienne le moment de l'Hormonothrapie qui compltera le tableau de mollasson?
Je sais qu'il existe une alternative ce dilemme: celle de transfusion sanguine. Mais pour l'Assurance Maladie je ne remplis pas les critres pour y avoir droit!. Je reste donc avec mon dilemme!
Merci ceux qui me conseilleront, plus particulirement ceux qui me feront faire le bon choix.
Riri


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 26/12/2012 - Bruno - Examen raliser suite lvation du taux de PSA
Bonjour,
En Janvier 2008 alors ag de 53 ans un PSA 14.7 , adenocarcinome prostatique de stade T2a N0 M0 score 3+4 , 5 biopsies sur 10 positives.
Prostatectomie totale le 16/04/2008 ; " l'anamapath " rvle une extension extraprostatique focale droite ; stade pT3a R1 pN0 M0 ; score 3+4 =7
Traitement post-opratoire en octobre 2008 dans le cadre de l'essai clinique GETUG 17 ; je "tombe" dans le bras B "traitement immdiat" savoir :
radiothrapie 33 sances de 2 Gy et 2 injections de Dcapeptyl 11.25 mg .
Malgr cela le PSA est remont 1.26 en fvrier 2011 ; en mars 2011 un bilan d'imagerie n'a rien rvl de dramatique .
A ce jour (3 ans aprs la fin du traitement post-opratoire) le taux de PSA est 2.54 . Que penser de tout cela ?
Merci d'avance .

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 09/01/2012 - Jean-Pierre - Alimentation pendant traitement

Monsieur,

J ai une rcidive aprs une curiethrapie en 2006. Cette rcidive sera rattrape par Cyberknife ( 7 sances ) .
Faut-il sabstenir de croquer de la vitamine C, de boire du jus de grenade, etc pendant cette priode , la thorie tant que pendant le traitement il ne faut pas affaiblir la tumeur avec des anti oxydants !
Avez-vous des lments l-dessus ?
Je vous en remercie davance
Jean Pierre, membre de lANAMACAP

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 08/11/11 - Bernard -Elliovir et propionate
A 61 ans, Prostatectomie Totale au 1-6-2007 avec prservation gauche des bandelettes nerveuses. Je suis actuellement sous traitement hormonal (eligard 22,5 mg) par priode de 6 mois.
Dernire injection, janvier 2011, taux PSA 0,05 denier contrle en octobre.
Suite cette opration dysfonctionnement rectile, actuellement les injections d'Edex 20 sont faiblement efficaces.
En consquence pour amliorer la fonction rectile j'aimerai avoir un avis sur le complment alimentaire Elliovir, est-il compatible avec un traitement hormonal ?
D'autre part mon mdecin homopathe m'a prescrit de la testotronne (propionate 30ch) en dehors des priodes sous injection (Eligard). Cela est-il compatible avec le traitement hormonal par injection,consistant empcher la production d'hormones ?
Mon urologue propose une prothse pnienne, cette opration est-elle bien matrise, quels sont les risques possibles aprs l'opration ? Je rside dans le Vaucluse, (70 Km de Marseille).
Afin d'avoir un avis complmentaire, quel service d'Urologie me conseillez-vous de consulter ?
Dans l'attente, merci pour l'attention que vous apporterez mes questions.

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 15/11/11 - Daniel - Dosage EDEX
Jai t opr en mars 2006 (prostatectomie).
Jai ensuite subi une radiothrapie t 2007 puis traitement sous hormonothrapie jusqu'en fvrier 2010. J'ai repris en fin d'anne dernire les injections d'EDEX . Cela fonctionnait bien avec un dosage 3,5 4. Depuis 15 jours, dosage 5,5. Cela ne marche plus. Puis-je augmenter la dose sans risque ?
Sincres salutations et remerciements
vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 10/11/11 - Guy - Traitement de l'impuissance
Je suis membre d'anamacap.
J'habite en Belgique.
J'ai t opr (ablation de la prostate par coloscopie robotise Da Vinci) le 03/08/2010.
Je suis toujours actuellement sans rections.
Le docteur qui m'a opr me prescrit du CIALIS 5mg pour viter l'apparition d'une fibrose des corps caverneux.
En lisant les forums je constate le CIALIS n'est jamais prescrit dans les cadre des soins pour viter l'apparition d'une fibrose des corps caverneux.
Dans ce cas tous les internautes signalent (dans vos forums) avoir recourt soit des injection d'EDEX ou la mthode "VACUUM".
Pensez vous que le CIALIS 5 mg convient pour viter un fibrose?
Pourriez vous me renseigner des articles de presse ou des livres ou des rapports signalant cet usage du CIALIS .
Merci d'avance.

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 01/12/11 - Robert - EDEX
Bonjour,
Voici mon histoire de prostate:
Jai 63 ans.
En Septembre 2010, mon mdecin effectue un toucher rectal qui dtecte un lger point dur sur la prostate.
Il me demande de faire une analyse de PSA . Rsultat : PSA ultrasensible = 3.96, % libre = 16%.
Une chographie de la prostate dtecte de lgres calcifications.
Visite chez un urologue : En dcembre 2010, une biopsie dtecte des cellules cancreuses Gleason = 3+3
En janvier 2010, une deuxime biopsie confirme la premire Gleason = 3+3.
Un bilan (scintigraphie osseuse, scanner, chographie) ne dtecte pas dextension.
Prostatectomie radicale avec curage ganglionnaire fin mars 2011.
Les analyses ralises sur la prostate donne un Gleason 3 + 4, niveau T2c, pas dextension dans les vsicules sminales.
Une r-ducation avec le kin (12 sances) me permet de supprimer lincontinence au bout de 3 mois.
Tout va bien jusque l.
Reste le problme de lrection : je nai plus drection naturelle (ctait prvu), aussi le chirurgien-urologue me propose des injections dEDEX 10.
En septembre 2011,Premire injection, en sa prsence pour apprentissage, de 0.25 ml : lgre rection pendant une heure environ.
Jeffectue moi-mme les injections suivantes raison de 2 par semaine en augmentant progressivement la dose.
A 0.5 ml, lrection dure environ une heure et demi mais la pntration est un peu juste.
A 0.75 ml, tout est OK : rection pendant une heure et demi et pntration correcte. Pas de douleur aussi, jen reste 0.75 ml.
Depuis environ 2 semaines, des douleurs ont commenc se faire sentir, les rections sont toujours correctes.
Jai alors diminu la dose afin de rduire la douleur mais peine perdue.
A 0.25 ml (comme au dbut), lrection est forte et dure au mois 3 heures, la douleur est presque insupportable.
Je nai pu obtenir de rendez-vous avec mon chirurgien-urologue que dans 2 mois, je ne voudrais pas interrompre les injections pendant tout ce temps l.
Ma question est la suivante : comment expliquez-vous que des injections de 0.25 ml soit devenues si douloureuses alors quelles ne ltaient pas au dbut et beaucoup plus efficaces du point de vue rections ?
Que me conseillez-vous de faire ? D'avance, merci. Robert

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 09/11/2011- Francis - Rcidive cancer prostate trait par curiethrapie en 2004

Bonjour Messieurs,

Jai t soign en 2004 pour un adnocarcinome prostatique infiltrant de grade Gleason 6/10(3+3) occupant le lobe gauche de la prostate (1B+/15B).
Voici le rapport du 29/07/04:
Toutes les biopsies droite sont ngatives: 13 biopsies. PSA initial 8,5ng/ml Il sagit dun stade T1cNO MO avec un score IPSS 1.
Le volume prostatique mesur avant implantation des grains diode radio-actifs est de 45CC Tenant compte de lactivit des grains et du volume prostatique, un Kerma total de 55,30 a t ncessaire.
70 grains priphriques et 21 grains lintrieur de la glande prostatique ont t implants.
Les critres de qualit sont:
V100 tait de 99%
D90 177Gy
Vol.MMS:46CC
Les doses reues par lurtre et le rectum taient infrieures aux doses seuils recommandes.
Lintervention sest droule sans problme. Prescription de Zoxan LP pour 3 mois.

Je prsente actuellement une rcidive documente sur les donnes de lanatomopathologie avec 2 zones positives au niveau du lobe 3; Il a t ralis un pet scan la choline qui ne retrouve aucune localisation extrieure.
Biopsies prostatiques: C et D infiltration sur 0,1 et 0,4 cm par un adnocarcinome prostatique de score 6(3+3) selon Gleason.
Codes ADICAP: BHHPA7A0
C Suprieure gauche. Ces 4 cylindres mesurent 2 cm. Sur 0, 1 cm de grand axe, on note la prsence dun groupe de 5 structures acineuses contours dcoups, un peu anguleux, bordes dune seule assise de cellules cylindriques aux noyaux basaux, hypertrophis, parfois nettement nuclols.
D.Base droite; Ce prlvement comporte 5 cylindres mesurant ensemble 2,5cm. 2 cylindres sur en tout 0,4cm de grand axe sont le sige dune infiltration tissulaire anormale faite de structures acineuses bordes dune assise de cellules cubiques aux noyaux hypertrophiques et nuclols.

Rsultats de lIRM pelvienne et prostatique:
La prostate apparat un peu augmente de taille. Elle mesure 48mm de diamtre tranversal sur une hauteur de 34mm et un diamtre antro-postrieur de 30mm.
Le volume est estim 25ml. Pas danomalie spontane anormal du signal prostatique en particulier sur les squences T2. Sur les squences diffusion, on note un petit hyper signal postrieur para mdian droit apical sur 10mm de diamtre, avec une petite prise de contraste aprs Gadolinium.
Pas danomalie capsulaire rellement significative dcelable en IRM. Respect des espaces graisseux et neuro-vasculaires pri-prostatiques.
Pas danomalie des vsicules sminales ou de la vessie. Intgrit osseuse. Pas dlment ganglionnaire anormal le long des axes vasculaires pelviens.

Le mdecin qui m a soign en 2004 et celui qui me suit actuellement ne se prononcent pas quant la meilleure technique utiliser pour gurir ce cancer en essayant au maximum dviter incontinence et impuissance. Jai 58 ans. Cest moi de choisir mais je ne me sens pas comptent pour choisir la moins mauvaise solution. Merci de me donner votre avis.
Je souhaite vous questionner aussi concernant les oligo-lments que je prends depuis plusieurs annes qui sont base de ppins de courge, de sabal serulata et dpilobe sommit fleurie, dortie, de palmier nain de Floride, davoine, zinc, gingembre et vitamine E.Ils ont eu, coup sr, un excellent effet sur le confort urinaire. Peuvent-ils avoir un effet ngatif qui favoriseraient le cancer. Jai lu des critiques concernant la vitamine E par exemple.
Ceci la vitamine E nintervient que pour 1% ds une glule.

Davance je vous remercie infiniment pour votre rponse.

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

Revenir en haut