La FAQ (Foire Aux Questions)
Les rponses aux questions les plus frquemment poses.

Rponses de spcialistes (professeurs, chercheurs, patients expriments). A partir du 01/01/2011, seuls les membres adhrents peuvent participer et avoir accs aux rponses des rubriques les rponses vos questions et forum dentraide .

Pour soumettre une question, crivez info@anamacap.fr.


Attention : vous disposez dorénavant du forum pour vous exprimer!
Le modérateur nous rappelle la vocation pédagogique des communications interactives de l'ANAMACaP. Il convient de respecter les codes de bonne conduite et d’éviter les liaisons personnelles, commerciales ou de conseils médicaux. Les adhérents de l'ANAMACaP bénéficient de conditions particulières pour l’accès à des conseils médicaux personnalisés et notamment ceux du Pr Cussenot par le site Doctors on line.

 Pour visualiser les rponses, cliquez sur [+]

Actuellement, il y a 773 questions/rponses.
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

 06/03/2013 - Claude - dlai de l'effet positif de la radiothrapie

Bonjour,
Pourriez-vous m'indiquer au bout de combien de sances la radiothrapie peut produire un effet positif, c'est dire commencer empcher la dissmination des cellules voire les annihiler (dose de la radiothrapie, degr, sances prvues : 30)
Un ami m'a prcis par ailleurs qu'il tait important de boire avant les sances pour protger la vessie et le rectum : qu'en pensez-vous ?
Trs cordialement et merci de votre rponse.
Claude

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 01/03/2013 - Daniel 65 ans - Prostatectomie ou radiothrapie ?

Bonjour,

Sous surveillance active depuis un an pour adnocarcinome prostatique invasif d' un score de gleason 5.

La dernire srie de biopsies rvle, avec un PSA = 5.20ng/ml

Etude microscopique:
- glandes tumorales de taille et de forme irrgulires entre les glandes normales. Les noyaux apparaissent fortement nuclols. Le stroma est fibreux.

Etude immuno-histochimique sur les glandes tumorales:
- P63-Dako- clone 4A4 Rf.M7247: ngatif
- P504s-Dako- clone 13H4- Rf:M3616: positif
- score de Gleason 6 (3+3),
- taille cumule 19mm sur 3 carottes positives: 1 basale droite (4mm), 1 mdiane droite (5mm),1 apicale gauche (10mm)
- pas d'engainement pri-nerveux
- tissu pri-prostatique non infiltr

L'urologue qui me suit arrte la surveillance active et me propose :
- radiothrapie externe, ou PT R assiste par robotique.
- une autre solution n'est elle pas envisageable? une curiethrapie?.....

Quel intrt d'une assistance robotique pour une prostatectomie radicale de la prostate?
-simple confort pour le chirurgien? ou meilleurs rsultats pour le patient?
- existe-t-il des statistiques, et si oui de quelles sources?

Je vous remercie d'avance.





vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 01/03/2013 - Claude - HT couple la RT ?

Ma question est la suivante :
Aprs prostatectomie totale intervenue le 26 novembre 12 par voie robotique avec cependant prservation des nerfs, il y a dpassement capsulaire.
Donc, ma premire question est de savoir si une opration classique avec enlvement des nerfs (droits en lespce) aurait pu viter ce dpassement que laissaient prsager au demeurant les clichs de lIRM.
En dautres termes, lorsquil y a risque de franchissement de la capsule prostatique ne faut-il pas envisager une opration complte avec enlvement des nerfs.
Ma deuxime question est la suivante :
Opr le 26.11.2012. Mon taux de PSA tait de 0,328 le 13.02.2013. Il est descendu 0,244 le 28.02.2013 aprs 4 sances seulement de radiothrapie.
Doit-on imputer cette baisse la radiothrapie aux termes seulement de 4 sances ou une volution positive de la maladie qui peut tre due en partie un rgime alimentaire trs strict que je mimpose.
En ltat de cette baisse du taux de PSA, est-il vritablement utile, comme le souhaite ma radiothrapeute de commencer un hormonothrapie qui serait dans un premier temps limite 3 mois par injection dune piqure du produit DECAPTYL.
Ma troisime question est la suivante :
Diverses tudes dont une publie sur le site de lANAMACAP tablissement que lhormonothrapie a, les premiers jours, un effet inverse que celui recherch, savoir une augmentation de production de la testrone.
Cet article prcise que pour contrer ces effets qui sont contraires au dpart laction recherche, il faut associer du CASODEX.
Mais jai peut tre mal compris car il semblerait que le CASODEX soit galement, comme DECAPTYL, un produit destin neutraliser laction des andrognes.
Merci de votre rponse.
Sentiments dvous.
Claude



vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 25/02/2013 - Grald - attente avant hormonothrapie aprs rcidive d'une curiethrapie ?

Rcidive cancer prostate en 2007 qui avait t trait par curiethrapie en 2002-Le Cancrologue en aot 2012 proposait de me traiter par curiethrapie focalise ,intervention que j'ai refuse en fonction de la dlicatesse de l'opration et des squelles ventuelles qu'elle prsentait-Cependant en novembre 2012 j'ai demande subir cette opration et le Docteur m'a signal qu'il prfrait attendre et que l'on pourrait me traiter plus tard -Pour des raisons de scurit (le PSA tait de 10 )et bien que l'on m'avait bien mis au courant de l'volution trs lente de ces tumeurs ,et dans un tat psychique trs dficient , je suis venu demander au Docteur de me mettre sous hormonothrapie -Ce qui fut fait -depuis le 12 novembre 2012 jusqu'au 12 mai (Decapeptyl) dans un premier temps -Je regrette vivement ma demande ,j'tais comme paralys au moment de cet entretien et je prends conscience aprs m'tre fait traiter de mes troubles obsessionnels , de cet erreur de comportement-que je n'aurai jamais fait dans un tat psychique normal. Aussi je prends conscience que je n"ai pas agi avec srieux ,alors que gnralement les patients qui subissent l'hormonothrapie sont des gens qui ont des cancers assez avancs ,et le mme Docteur m'avait parl de me mettre sous Hormonothrapie avec un PSA de 20 -Mon PSA tait de 2 en janvier 2007 est arriv 10 en novembre 2012 ,donc volution trs lente - Par ailleurs une biopsie en janvier 2011 avait dcel 2 nodules cancreux de 2mm et 2 de 4mm -Gravit T2 -Score de Gleason 3+3=6 - Aussi je pense qu'il serait plus sage d'arrter cette hormonothrapie qui est limite dans sa dure puisque les affirmations du Dr Jocelyn qui pensait supprimer le problme d'hormonono rsistance sont remises tude- Et ensuite effectuer cette hormonothrapie le plus tard possible de faon augmenter le temps de survie -Si je peux encore attendre 2 ou 3 ans je serai proche de l'chance des 5 ans.
dlai au bout duquel les traitements du cancer prostatique seront moins invalidants et moins invasifs (Dixit spcialistes de L'hpital Lon Brard Lyon ) - D'ailleurs le Docteur ,lorsque je lui ai indiqu ce projet m'a confirm que vu l'tat de mon cancer ,je pourrai atteindre facilement cette chance sans problme( sur la base de dpart de l'hormonothrapie en novembre 2012 )= -Cependant je m'en veux profondment ,mme si cela tranquillise ma famille de lui avoir demand cette hormonothrapie -Je ne sais si le Docteur que je consulte va vouloir me comprendre et arrter l'hormonothrapie et simplement attendre en continuant surveiller l'volution de mon PSA -On m'a signal que les docteurs n'aimaient pas trop interrompre de tels traitements - J'ai pourtant la ferme intention de lui demander -Ou alors dois je avec mon dossier mdical consulter un autre Cancrologue- En esprant que vous pourrez comprendre mon insipide langage ,veuillez agrer,Messieurs ,l'assurance de ma considration distingue --'

Grald

N.B. : Je m'explique sur l'chance des cinq ans - Je suis sous hormonothrapie depuis le 12.11.2012 puisque je l'ai demand au docteur qui tait tonn de ma demande et qui a longuement hsit avant de me donner son accord- et de me dire que je n'aurai pas de problme pour pouvoir tre trait sous hormonothrapie, pour une dure de cinq ans vu l'tat de mon cancer -Je prcisais donc au docteur cette poque que je dsirais tre sous hormonothrapie pendant 5 ans de faon bnficier en 2017 de traitements oprationnels moins invasifs et moins invalidants que la curiethrapie focalise qui est quand mme une opration trs dlicate -En effet l'hpital Lon Brard Lyon les spcialistes de ces recherches sur les traitements concernant le cancer prtendent que l'chance de 5 ans les traitements seront moins invalidants et plus efficaces qu'aujourd'hui-Cependant je prcise nouveau que j'ai bien l'intention de demander au docteur dbut mai 2013 d'arrter l'hormonothrapie (demande tort dans un tat psychique trs dficient ,et qui est totalement disparu maintenant et qui s'accompagne d'un excellent tat physiologique si l'on en croit les derniers examens mdicaux) - Puisque si j'en crois les dires ,du Docteur on avait prcdemment parl de subir une opration pour ce cancer de prostate lorsque le PSA qui est actuellement de 10 arriverait 20- Or je pense donc avoir une marge de manoeuvre suffisante de quelque annes avant d'tre oblig d'avoir recours l'hormonothrapie -Je prfrerais donc si possible devoir de nouveau revenir une simple surveillance de l'volution du PSA -En esprant que je me suis bien fait comprendre ,veuillez agrer ,Docteur ,l'assurance de ma considration distingue- Merci de me signaler ,pour viter tout problme ,que vous avez bien reu mon courrier - (Je prcise encore qu'un examen de juillet 2012 n'avait dcel aucune mtastase et que le docteur m'a toujours prcis que mon cancer tait volution trs lente )


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/02/2013 - Frdric -

Bonjour,

Je vous remercie par avance de votre attention et de vos conseils.
Un consensus de 3 praticiens chirurgiens consults semble se dgager sur la stratgie thrapeutique me concernant. Tous semblent incliner pour une prostatectomie mais avec des divergences qui ne facilitent pas une dcision claire dans mon cas :

Age : 52ans.
Antcdents : Hpatite C pharmaco rsistante sur 10 ans, Finalement traite en trithrapie Beaujon. Rmission - Appendicectomie.
PSA 12.01 ng/ml le 3/8/2012
PSA 11.09 ng/ml le 28/9/2012
IRM le 27/9/2012: lsion de 18mm priphrique et moyenne gauche sans effraction capsulaire.
Tumeur 1mm du tissu extra prostatique.
Biopsie le 31/10/12 : 15 prlvements. Localisation : lobe gauche (52mm/121)
Gleason : 7 (4+3)
Toucher rectal : induration T2a gauche
Scintigraphie osseuse et scanner thoracique normal le 30/11/2012
Une PT RA tait prvue Foch le 16 janvier 2013 et a t report ma demande afin de complter mon information et de valider mon choix.

Propositions des 3 tablissements consults.

1 Hopital Foch: (Dr JM Herv) PT RA avec prservation intgrale des BNV droite et partielle gauche et curage ganglionnaire tendu avec examen extemporan dcisionnel sur la poursuite ou non de lexrse.
2 IMM : (Dr Eric Barret) PT RA avec prservation intgrale bilatrale des BNV avec curage ganglionnaire et poursuite de lexrse.
3 Clinique Jules Vernes de Nantes: (Dr C Barr) PTR, ciel ouvert doc, avec prservation intgrale des BNV droite et partielle gauche avec curage ganglionnaire et poursuite de lexrse.

Jai bien conscience de pouvoir bnficier dun choix de praticiens issus d tablissements spcialiss rputs. Mais au final ces diffrentes approches pour une mme thrapie me semblent conduire des risques et consquences trs diffrents et amnent une srie de questionnements :

Mes questions :

1) Le choix thrapeutique
Au vue de mon bilan, dois-je privilgier la chirurgie ? Les seuls praticiens consults sont des chirurgiens, ils visent labsence de rcidive mais cela est-il aussi certain (au vue des % de MCP) en comparaison dautres stratgies thrapeutiques ?

2) Poursuite de lexrse selon ltat ganglionnaire
Le praticien de Foch prtend quen cas denvahissement des ganglions, lintervention sera interrompue. Il ne voit aucun intrt ajouter les suites, squelles et complications opratoires aux effet secondaire dune radiothrapie qui serait alors invitable.
Ses deux confrres prvoient une exrse en tous cas jugeant que lorgane porteur de la tumeur et de risques doit tre prfrablement enlev en pralable une radiothrapie.
Ce type de dcision ne relve-t-elle pas dun protocole rglement ?
Quen pensez-vous ? Quelle est la meilleure stratgie si elle relve de lapprciation du chirurgien ?

3) PTR Vs PT RA
Jai t tonn de ne pas trouver davantage dinformations ou de retour de tmoignages (y compris sur le site de lANAMACaP) sur la technique de PT du Dr C Barr qui bnficie par ailleurs dune rputation de chirurgien orfvre de la part de ses confrres pratiquants eux la PT RA mais qui se refusent considrer leurs rsultats (MCP, incontinence et impuissance) comme infrieurs aux siens.

La technique de PTR ciel ouvert du Dr Christian Barr conduit-elle rellement des taux de marges positives (MCP) infrieures ceux de la PT RA. ? Cela semble ressortir de la lecture des communications faites au sein de lAFU (confrence 2012 : 2.3 % de MCP en pT2) mais personne ne les confirme. Pourtant un taux de MCP de 2.3% en PTR contre 7.5% en PT RA est un cart extrmement significatif du point de vue du patient sagissant des risques de rcidives.
La survie sans rcidive biologique des pT2 trois et cinq ans est annonce 97,5 % contre 95,5 % en PT RA. Si cela tait avr ne ferait-il pas lobjet de publication dans des revues scientifiques internationales ?
Toujours selon les communications faite LAFU, le taux de marge en glande saine est statistiquement plus lev en cas de PT-RA (29,94 % vs 11,46 %).

La technique de PTR du Dr C Barr de la clinique Jules Vernes de Nantes offre-t-elle de meilleurs rsultats que la PT RA qui serait mise en avant pour les dures dhospitalisation et convalescence plus courtes et les risques hmorragiques et infectieux moindre? Bref la clioscopie assiste serait plus pratique mais offrirait des chances moindre dviter la rcidive ?

4) Prservation de BNV
Foch comme Jules Vernes considrent que la proximit de la tumeur gauche de lenveloppe capsulaire conduit la prudence et donc dans mon cas une prservation partielle inter ou extra fasciale gauche.
Comment interprter la divergence de vue concernant la prservation des BNV avec lIMM qui prtend raliser une conservation intgrale au motif que limagerie ne montrant pas deffraction extra capsulaire, il convient de sen tenir lanalyse procure par limagerie ? Nest-ce pas l une importante prise de risque de marges positives ?

5) Influence de la biopsie sur la prservation des BNV et la date de lintervention.
Sur le mme sujet de la prservation des BNV, le Dr Barr de Nantes, considre que le principal obstacle une chirurgie de qualit est la pratique ncessaire des biopsies. Elle conduiraient une inflammation de la prostate et souvent la cration lames fibreuses rendant lexrse plus dlicate du fait dune dissection moins prcise et donc dune moins bonne prservation des BNV. Il recommande despacer dans le temps, au maximum raisonnable, lintervention chirurgicale. Pratiquant uniquement la PTR, il met ses patients au rgime et bnficie ainsi de la dure ncessaire la perte de poids pour laisser la prostate le temps de recouvrir un tat le plus normal et souple possible.
LIMM considre quil convient doprer dans les 6 mois suivant la biopsie mettant la tumeur en vidence. Dans mon cas, donc avant Avril.
Foch me presse depuis lobtention des rsultats dexamens dintervenir au plus tt (Janvier et maintenant mi-mars premire date de disponibilit du Da Vinci),
Christian Barr souhaite que je prenne au moins 2 mois pour perdre 10 kilos et pratiquer quotidiennement un renforcement du sphincter. Il propose donc une intervention au mieux en Avril tout en prcisant que vu lvolution trs lente de la maladie, si daventure on devait constater un franchissement extra capsulaire (pT3) lors de lintervention, cest quil aurait t en fait dj prsent et aurait chapp aux examens.

Il y a-t-il un bnfice retarder lintervention, et sur quel dlai, afin de laisser la prostate rcuprer du traumatisme de la biopsie ?

Au plus tt pour lun, dans les 6 mois pour lautre, en avril au mieux pour un 3eme. Malgr lvolution lente de lADK les 3 avis formuls sont diffrents. Que dois-je en retenir ? Il est dj dlicat de prserver le calme et le discernement ncessaire prendre en compte la situation et faire un choix pertinent de stratgie et de praticien. La pression induite par une ventuelle urgence rend la chose plus complexe et angoissante. Cela trouble ma perception de lhonntet intellectuelle et thique du praticien, aussi chaleureux et prvenant soit-il.
Jai cru un moment que la pression venait de la ncessit des raliser du et des chiffres et de rentabiliser loccupation du matriel Da Vinci (que je me refuse qualifier de robot) mais je me rend compte que laccs mme lquipement demande au final du dlai (tout au moins Foch) et aucun dpassement dhonoraire ne mest demand.

Quen est-il du dlai raisonnable dintervention envisager?

6) Renforcement et rducation du sphincter
Pre op pour C Barr Nantes, non voqu par Foch ou lIMM.
Comment comprendre une telle divergence ? Il y-t-il une tendance ngliger les squelles chez certains chirurgiens pratiquant la PT RA? Ont-il une meilleures technique de reconstruction du sphincter qui permette de se dispenser de le renforcer avant lintervention ? Ou au contraire faut-il comprendre que la technique de C Barr est moins performant concernant la continence et doit tre accompagn dun renforcement prventif ?

7) Prise en charge de la dysfonction rectile pre et post op.
Il semble vident que les chirurgiens ngligent et minorent le retentissement de la PT sur la continence et limpuissance. Ils sauvent la vie en priorit nest-ce pas ? Certains ont eu lhonntet de reconnaitre que contrairement leur confrres US dont les comptences sont plus larges (mais qui ont aussi une rmunration bien suprieure) ils sont uniquement totalement spcialiss sur leur pratique chirurgicale. La continence les intresse davantage car elle dpend de la qualit de la chirurgie pratique mais limpuissance beaucoup moins.
Concernant limpuissance aucun nest en mesure deffectuer un bilan contradictoire, en couple, qualitatif et quantitatif des dysfonctionnement rectiles en pr opratoire qui permettrait pourtant de qualifier ltat de lrection qui nest dj plus aussi normale qu 20 ans. Au final, ils se limitent prescrire de lEdex afin dviter une ncrose des tissus, pas de prserver la sexualit dun couple.
Difficile dans ces conditions de parler et fournir des statistiques de retour la normale si celle-ci na jamais t srieusement mesures.

Que conseilleriez-vous afin daborder en couple les preuves et dysfonctionnements sexuels qui sannoncent ?

Vous remerciant de votre intrt et de votre clairage,

Meilleures salutations

Frdric


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 14/02/2013 - Claude - Zitiga ou chimio ?

Rappel de ma maladie
2009 PSA relv 12, biopsie trouve un cancer de la prostate avec gleason de 7 (soit 3+4)
Aprs examen constat de dpassement de la capsule
Chirurgie et constat d'envahissement des ganglions , ils ont donc laiss la prostate
Mis sous hormonothrapie puis radiothrapie (72 gr)
Dcembre 2011 constat de rsistance et de mtastases sur une vertbre et une quarantaine de nodules.
Fvrier 2012 10 sances de radiothrapie sur la vertbre , puis chimiothrapie base de docetaxel de mars 2012 octobre 2012
En novembre 2012 on constate le dveloppement des nodules des poumons puis en dcembre et en janvier 2013 alors que le PSA est 0,10
Le 20 janvier on me fait un prlvement de ces nodules, et on constate aprs examen qu'ils sont bien d mon cancer avec un gleason trs peu diffrenci

L'oncologue qui me suit m'offre 2 solutions soit une nouvelle hormonothrapie avec du Zitiga ou soit une chimio base de cabazitaxeĺ
tant juste sortie d'une premire cure je choisis le Zitiga
Pensez vous que mon choix est le bon?
J ai certain doute car si je comprend bien le Zitiga agit principalement sur le PSA alors que le mien est particulirement bas ! Alors que la chimio elle s attaque plutt la maladie
Merci de votre rponse

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 14/02/2013 - Joseph - augmentation prolactine

Bonjour,
Je suis adhrent d Anamacap depuis 2 ans. Ag de 57 ans PSA 4,75 dbut 2011, biopsie positive 1 carotte sur 12 - gleason 6 (3+3) IRM ngative, scintigraphie osseuse ngative. J ai t opr en avril 2011 conclusion stade pT3aR1NO score 7 de gleason (3+4)
1 mois aprs PSA 0,024
2 mois psa 0,040 le laboratoire a eu un problme avec leur appareil l'analyse a t donc faite sur un autre appareil
3 mois 0,025
Dbut radiothrapie adjuvante 66 grays en 33 sances dbut aout 2011 sans trop d effets secondaires
Dbut d hormonotherapie en novembre 2011 avec ANANDRON 150 (1 comprim par jour) et en dcembre dbut de l'injection d Enantone 11,25 tous les 3 mois. Je pense que d aprs votre site c est le protocole BOLLA
Cela fait un peu plus d un an que je prends ces hormones avec des effets secondaires plus ou moins pnibles.
Je me permets de vous questionner sur l augmentation de la prolactine et fibrinogene. En effet j ai vu mon urologue dernirement avec les rsultats de mes analyses (prescripts par le gnraliste) il me dit prolactine 26,6g/l normal entre (3,5 - 19,4) et fibrinogene 4,53g/l normal entre (2 - 4) c est une inflammation.
Le gnraliste que j ai consult 48 H aprs pour une rhino, me parle de tumeur au cerveau (prolactine scrte par l hypophyse) que pour l instant le taux est encore trop bas pour faire une IRM du cerveau. Heureusement que le site ANAMACAP existe. En faisant des recherches sur votre site, j ai lu que ces augmentations taient lies mon traitement hormonal. Que dois je faire aujourd'hui ? continuer mon traitement, le suspendre?
Merci de votre aide
Bien cordialement

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 22/01/2013 - Luc - Avodart

bonjour j'ai un cancer localis gleason 6 stade T 1C et un adnome provoquant des gnes mictionels ( 2 3 levs la nuit et envie pressante dans la journe ). Je pratique une surveillance active depuis sa dtection ( mars 2010 ). Mon urologue m'a prescrit de l'avodart pendant 6 mois pour l'adnome mais certains essais cliniques ont montrs une forme svre du cancer de la prostate avec avodart. Avez-vous une exprience sur le sujet? Merci d'avance pour vos rponse
vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 19/12/2012 - Louis - HT + RT ou attendre avant RT ?


PSA 8,27 avant opration. PSA 11,41 un mois aprs prostatectomie radicale

Bonjour,
Le 20/10/10 PSA 3,10 (donc normal)
18/04/12 PSA 8,27
Le 04/06/12 Biopsie positive de score de Glason 6:(3+3)
Le 19/06/12 Tomodensitomtrie : Bilan pouvant tre considr comme satisfaisant.
Le 20/07/12 Prostatectomie radicale avec les vsicules sminales.
Le 27/07/12 Rsultat de l'analyse de la prostate.
La tumeur est massivement dveloppe droite, retrouve sur toute la hauteur de la moiti postrieure du lobe, apex y compris. La tumeur infiltre la capsule avec extension extracapsulaire retrouve sur toute la partie centrale de la partie postrieure du lobe qui reste limite au tissu immdiatement extra-capsulaire, mais avec atteinte de la tranche de section chirurgicale.
A gauche la tumeur est plus limite, observe dans la moiti postro-suprieure du lobe dans sa partie priphrique, infiltrant la capsule, avec focalement extension extra-capsulaire mais sans atteinte de la tranche de section chirurgicale.
Au niveau de l'apex gauche on observe des glandes atypiques bordes par un pithlium cylindrique aux noyaux lgrement augments de taille et micronuclols dont la couche basale n'est pas perceptible.
L'examen immunohistochimique pratiqu ce niveau montre un profil P63 ngatif et P504 positif dmontrant le caractre malin des glandes.
Les vsicules sminales montrent une infiltration de leur parois autant droite qu' gauche.
CONCLUSION
Adnocarcinome prostatique bien diffrenci de score 7 (3+4) de GLEASON ET DE STADE pT3b R1

Le 20/08/12 PSA 11,41. Surprise de l'urologue. Recontrle un mois plus tard
Le 08/10/12 PSA 11,29. Traitement hormonal de trois mois Dcapeptil +casodex, vu que j'ai des problmes d'incontinence .
Ensuite il prvoit une radiothrapie.

Sur les conseils d'un ami j'ai demand mon gnraliste de passer une scintigraphie .(Tomoscintigraphie couple tomodensitometrie)
Le 20/11/12 scintigraphie: En conclusion prsence de lsions ostocondensantes hyperfixantes du grand trochanter gauche et du corps vertbral de L5 en faveur de localisations osseuses secondaires dans le contexte.
Je dois voir l'urologue en janvier pour un contrle du PSA, et connatre la suite du traitement. Compte tenu du rsultat de la scintigraphie,pensez-vous que la radiothrapie soit bien adapte?.
Et je devrai donc poursuivre le traitement Hormonal ?.Lorsque l'urologue aura connaissance de la scintigraphie peut tre qu'il changera le protocole.
Pour lui le traitement hormonal a pour but de faire baisser le psa et d'attendre une amlioration de l'incontinence afin de commencer une radiothrapie.

Je suis un peu perdu car mon urologue n'est pas trs bavard et d'un abord difficile.
Merci pour vos rponses qui pourraient m'aider y voir plus clair.


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 13/12/12 - Fabrice - dure de traitement par Cialis 5 mg

Bonjour
Je voudrais savoir si le Cialis 5 mg en prise quotidienne peut tre pris au long cours sans limitation de dure.
L association Edex et Cialis est elle contre indique ou sans intrt ,voire dangereuse ?
Je suis mdecin gnraliste et cela rendrait service mes patients.
Merci


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

Revenir en haut