La FAQ (Foire Aux Questions)
Les rponses aux questions les plus frquemment poses.

Rponses de spcialistes (professeurs, chercheurs, patients expriments). A partir du 01/01/2011, seuls les membres adhrents peuvent participer et avoir accs aux rponses des rubriques les rponses vos questions et forum dentraide .

Pour soumettre une question, crivez info@anamacap.fr.


Attention : vous disposez dorénavant du forum pour vous exprimer!
Le modérateur nous rappelle la vocation pédagogique des communications interactives de l'ANAMACaP. Il convient de respecter les codes de bonne conduite et d’éviter les liaisons personnelles, commerciales ou de conseils médicaux. Les adhérents de l'ANAMACaP bénéficient de conditions particulières pour l’accès à des conseils médicaux personnalisés et notamment ceux du Pr Cussenot par le site Doctors on line.

 Pour visualiser les rponses, cliquez sur [+]

Actuellement, il y a 773 questions/rponses.
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

 11/06/2012 - Sylvie - Retarder la phase hormono-resistante

Mon mari a t diagnostiqu pour un cancer de la prostate en dcembre dernier. A ce moment, il prsentait des mtastases ganglionnaires, osseuses sur le bassin et les cotes et au niveau de l'uretre. C'est cette dernire qui a permit de pronostiquer le cancer puisque le rein ne fonctionnait plus.

Aprs biopsie qui a confirm le cancer, (score de Gleason de 8 et taux de PSA de 34) il a t prescrit une hormonothrapie (LHRH complte par des anti andrognes).

Aprs trois mois, le taux de PSA s'est abaiss 0,4 et l'chographie a fait apparatre une trs nette diminution du volume de la prostate.

Aprs prescription de l'hormonothrapie, nous avons souhait prendre un second avis auprs d'un oncologue. Celui-ci nous a confirm que l'hormonothrapie tait le traitement de rfrence. Il a toutefois prcis qu'il y aurait dans tous les cas un chappement hormonal dans un dlai approximatif de 30 mois et que plusieurs thrapies taient en cours d'tude pour la phase hormono-resistante du cancer.

D'aprs les informations que j'ai trouves, il n'y a plus, lorsque la maladie atteint ce stade, de traitement permettant d'augmenter la survie (ou gure) seuls quelques traitement pour amliorer la qualit de vie.

Vos communications font tat de quelques cas o cette volution n'est pas constate aprs 5 ans. Existe-t-il des traitements qui permettent de retarder ou d'viter ce stade d'volution de la maladie ? J'ai lu plusieurs articles sur l'actate d'abiratrone et le MDV3100.

Quel est le meilleur spcialiste pour traiter le cancer au stade actuel de la maladie de mon mari et notamment pour recourir le cas chant des essais cliniques (nous habitons la rgion de Nmes) ?

Merci pour vos conseils !

Bien cordialement,

Sylvie
vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 11/06/2012 - Pierre - gne vsicale et urtrale

Jai t opr le 03 avril 2008 au CHU de Besanon dun cancer de la prostate dtect avec un score de Gleason de 9 (5+4) ensuite ramen 7 (4+3) aprs analyse post-opratoire et class PT2N0M0R0, par prostatectomie radicale.
La biopsie de la prostate ayant mis en vidence des cellules de type neuro-endocrine , jai eu une chimiothrapie partir de juillet 2008, 4 cures de 3 jours de perfusion de VP16 (100) et carboplatine (AUC5).
En novembre 2008, jai contact lANAMACAP au sujet de ces cellules de type neuro-endocrine et sur vos conseils, jai consult le professeur Cussenot de lhpital Tenon Paris en janvier et fvrier 2009. Aprs plusieurs examens dont un IRM corps entier Mr Cussenot ma rassur et ma dit quun suivi rgulier par un urologue et un oncologue de Besanon tait suffisant.
Depuis lopration tout va bien : incontinence rapidement traite, problmes rectiles traits par EDEX (2,5 microgrammes par injection), reprise de toutes mes activits sportives antrieures (vlo : sortie jusqu 100 km ; montagne : dnivel moyen 1000m), et au 02 avril, les PSA sont toujours indosables.
Comme je le signale, mon seul problme est d cette gne (ce nest pas vraiment de la douleur) vsicale et urtrale (sensation de brlure) qui mimpose des mictions frquentes, en particulier la nuit, do un manque et mauvais sommeil, induisant des moments de fatigue intense dans la journe.
Une chographie de la vessie pratique en aot 2010 montre un petit rsidu vsical qui napparat pas sur celle pratique en mars 2012. Une cystoscopie pratique en septembre 2010 na rien montr danormal.
Les traitements proposs jusqu prsent (Cris, Driptane, Omexel, Vsicare) ne donnent aucun rsultats et provoquent surtout des effets secondaires dsagrables.
Lors de la consultation du 20 avril 2012 , le docteur ma propos une neuromodulation des racines sacres (NMS) en me prcisant que les chances damlioration notable sont de 50% et me laisse le temps de la rflexion.
Cest donc ce sujet que je vous contacte afin de vous demander des renseignements et surtout des conseils.
Avec mes sincres remerciements pour votre dvouement,
Pierre

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 11/06/2012 - Dominique - Traitement hormonal et cancer hormono-rsistant


1. Quel est lintrt de prescrire de lAbiraterone ( ou TAK-700) dans un cancer de la prostate hormono-rsistant (en 1re ou 2 me intention ) tant donn que certains rcepteurs des andrognes sont dj capables dtre activits en labsence dandrognes ?

2. Observe t-on des phnomnes de rsistance avec les nouveaux inhibiteurs de la CYP17 (Abiraterone / TAK-700 ) ?

3. Peut-on dans les cancers de la prostate hormono-rsistant , prescrire lassociation Agonistes LHRH (action sur les cellules tumorales encore androgne-dpendantes ) + MDV3100 (mort par apoptose ( ?) des cellules androgne-indpendantes ) ?

4.Y-a-t-il des tudes prouvant lavantage de lhormonothrapie intermittente par rapport lhormonothrapie de longue dure dans les cancers de la prostate avancs avec atteinte ganglionnaire (sous groupe N+ M0 ) aprs hormono-radiothrapie ?

vous remerciant

Bien cordialement,

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 11/06/2012 - Dominique - traitement hormonal

2 remarques sur les dernires recommandations des urologues

1. Les agonistes de la LHRH sont le traitement standard du cancer de la prostate mtastas. Cela peut-il signifier que les agonistes (effondrement lent de la testostrone sous 28 jours avec risque de flambe ) sont t-ils plus efficaces et/ou mieux tolrs que les antagonistes (effondrement rapide de la testostrone sous 3 jours sans risque de flambe ) ?

2. Lhormonothrapie intermittente prsente une efficacit comparable un blocage andrognique permanent parmi une population slectionne
De quelle population slectionne sagit-il ?
Avez-vous connaissance dtudes dmontrant la supriorit de lhormonothrapie intermittente par rapport lhormonothrapie de longue dure dans les cancers de la prostate avec atteinte ganglionnaire pelvienne ?

Vous remerciant.

Bien cordialement,


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 11/06/2012 - Jean-Pierre - Zoxan et Avodart

Je souhaiterais avoir un avis sur le Zoxan et l Avodart
Je prends actuellement depuis plus de 5 ans du Zoxan 4mg( la suite d une curiethrapie ) et du permixon ( mais je doute de son efficacit. )
J ai eu une rcidive de cancer de la prostate soigne par Cyberknife et je prends du Zoxan 8mg depuis cette intervention en mars 2012 (car le temps dattente est plus long pour uriner ).
Mon pre ( 94 ans) prend de l avodart et prtend que cela a diminu de faon significative le volume de sa prostate.

Je suis donc tent dessayer lavodart au lieu du Zoxan . Ai je raison de vouloir changer ?

Pouvez mapporter vos commentaires sur ces deux mdicaments

Je vous remercie davance de votre rponse


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 Le 24/05/2012 - yonic - Quels risques pour mes fils ?

Un test inopin de PSA indique un taux de 7,17 , ce test t fait completement par erreurs selon l aveux mme de mon nephrologue que je consultais pour une lgre hypertension ... nous sommes dbut avril 2012

second test PSA 5,47 ECBU negative et PCR (proteine C reactive) negative
TR par l'urologue miniscule induration (point dure) l apex gauche qui fait que l urologue me prescrit une biopsie pour le 4 avril , biopsie prostatique qu il couple avec une cystoscopie (voir la vessie) vu mon age de 41 ans et legere hmaturie (sang dans les urines) microscopique en signe de prevention selon ses dires et vu aussi qu il veut profiter de l anesthesie generale que je vais subir pour viter ce dsagrment plus tard si besoin se faisait sentir , donc voil RDV anesthsie le 28 mars et biopsie/cystoscopie le 5 avril, rien n est jou mais l ide d un problme srieux se fait prcis

les rsultats de la biopsie viennent de m'tre annonc , et l coup de massue
adenocarcinome T2a , 3 carottes sur 18 positives toutes dans le lobe gauche prcisement l endroit de l'induration de l apex , l'urologue bien pris le temps de m'expliquer et se flicite de cette dcouverte prcoce car mon ge ,41 ans, la detection n aurait pas t faite avant symptmes
ou mes 50 ans au moins et l aurait t peut tre trop tardif selon ses dires , la probabilit de adenocarcinome prostatique dans la proportion d'age 35/46 ans est de 2,6 pour 1000 personnes malades et bien sur je le prend......un peu sonn bien sur , l 'urologue me propose ( prostatectomie, curiethrapie ou radiotherapie externe ( moi de choisir dit il ) il me dit sans dtour qu a mon ge pour plus de scurit il me donne sa prfrence pour l ablation sous scelioscopie (avec robot ou non , selon lui donne pas de meilleurs resultats sur les effets secondaires...)Nous sommes mi Mai 2012

Voil donc o j'en suis rendu ce jour
Je rentre en clinique mercredi 23 mai 2012 16H et je serais oprer le jeudi 24 mai donc bien entendu le lendemain par scelioscopie , ai consult le Professeur Eswege du CHRU de Nancy Brabois en second avis et il est formel , ablation , me dconseille la curithrapie ou radiotherapie en premiere intention , le bilan d'extention (IRM,Scan ) ne montre rien , semble donc intraprostatique du moins je l espere vraiment !
PSA 5,41, 3 carottes sur 18 positif , 2 carottes gleason 7 et 1 carottes Gleason 6 dans le lobe gauche uniquement , la biopsie ne trouve rien droite , adnocarcinome apical gauche Gleason7 donc intermediaire risque ,...

Donc voil ma question vu mon jeune ge 41 ans , ayant un oncle trait pour un cancer prostatique localis il y a peu l age de 62 ans , et un frere suivi pour un adenome de la prostate 49 ans , il me semble vident quil y ai une predisposition gntique familial ce maux ,donc je crains un peu pour mes deux fils, ils ont actuellement 6 et 8 ans vers quel ges devront ils commencer surveiller cela ? 30 ans?

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 19/04/2012 - Grald - Rcidive aprs curiethrapie

Trait par curiethrapie en 2002 -Rcidive en 2007 - Actuellement PSA =8,1 - biopsie ralise en janvier 2011 ( l'poque PSA=6) - On ne m'a pas propos l'poque le traitement par Cyberknife (or j'ai constat sur votre site qu'un patient avait t trait de cette faon en 7 sances le 9.01.2012 aprs une curiethrapie de l'anne 2006 - Cependant vu la situation de mes lsions cancreuses j'ai d refuser d'tre trait par les ultra-sons (Ablatherm) car le Dr Gelet me condamnait la sonde urinaire permanente aprs l'opration - Or ,considrant que le traitement par le Cyberknife est d'une extrme prcision, si je pouvais tre trait par cette thrapie ,il n'y aurait peut-tre pas d'effets secondaires (Sonde urinaire)- Par ailleurs est-ce que cette thrapie pourrait se pratiquer aprs une hormonothrapie-
Je sais que la cryothrapie peut tre pratique aprs la curiethrapie et aprs l'hormonothrapie (je pense que le temps pendant lequel on a subi l'hormonothrapie n'importe pas) , -donc j'opte bientt pour l'hormonothrapie et au bout de quelques annes si je suis hormonorsistant (d'ici l le problme sera peut-tre rsolu) je me fais traiter par cryothrapie mme si je dois bien sr subir une sonde urinaire -(La cryothrapie est pratique l'hpital de Montsouris) Ou alors je pourrai peuttre avoir recours l'immunothrapie ,aux thrapies cibles ,ou l'hyperthermie (qui est pratique en Allemagne prs de Strasbourg ,qui a peut-etre l'inconvnient d'tre trop douce - Vous allez penser que je vois trop loin ,mais j'essaie de me remonter le moral si j'opte pour l'hormonothrapie dont la dure est assez incertaine actuellement-Par ailleurs le spcialiste des ultras-sons Lyon m'a dit que les ultras-sons ne pourraient pas tre appliqus aprs l'hormonothrapie -Est-ce vrai ou voulait-il me traiter le plus rapidement possible - En effet sous hormonothrapie le PSA serait toujours au maximum, de 10 la limite qu'il se fixe - Encore ,avec mes excuses pour toutes ces questions -Cordialement-



vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 16/04/2012 - Pierre-Yves - Questions techniques autour d'un T3bN0M0

8/04/12 12:20 Question technique d'un dbutant
Voil j'ai 58 ans et j'ai dcouvert ma prostate en 1995 avec l'arrive d'un adnme mdian.
En 2008 j'ai subi une rsection de cet adnme (psa 4) et j'ai fait parti des 5% des patients qui subisse (depuis 4 ans) des infections urinaires tous les 2 mois.
En janvier 2012 aprs m'tre nerv auprs des mdecins un beau cancer T3b N0 M0 gleason 7 (4+3) et PSA 7 est reconnu. A l'IRM l'extension est semble t il limite aux glandes sminales mais la capsule est rompue des deux cts. La prostate est totalement prise par le cancer mais heureusement le petscan est encore totalement ngatif.
Selon la table de dcision on peut encore ralise une prostatectomie largie (1 avis) mais 2 avis me conseillent la radiothrapie ce qui me perturbe en raison des remarques suivantes:
En examinant l'IRM on constate que la tumeur appui sur la vessie au point de la dformer. L'urologue m'a fait une endoscopie et au final m'a dit que "tout allait bien!!!" de ce ct et me conseille la radiothrapie.
Ayant subi une rsection de mon adnme reprise deux fois j'ai donc une loge trs large au niveau de la vessie (16mm). la structure de ma prostate fait que de nombreuses cavits favorisent l'infection urinaire.
Perturb par ce troisime avis malgr mes questions prcises suivantes:
1) la radiothrapie va avoir pour effet de tuer les cellules malades qui vont se "ncroser" puis l'ensemble formera terme un "fibrme". Je ne voit pas comment ce fibrme pourra tre tanche car l'urine doit y circuler et n'tant plus irrigu comment les infections urinaires seront soignes. Il faut dj slectionner certains antibiotiques qui pntrent bien les tissus de la prostate pour rgler aujourd'hui le PB (Oflocet par ex)
2) Comment la radiothrapie va t elle tre capable de cibler la partie dformant la vessie sans effets secondaires importants.
Ce dernier avis (HP amricain) reconnait que le rsultat dpendra de l'habilit du radiologue et ne rpond pas sur l'aspect des infections.. Par contre si je veux qu'il m'opre pas de problme.
Quelqu'un peut m'clairer?
Je suis partie pour tre opr ds qu'un plateau technique sera disponible
Merci

Complment du 14/04:

J'ai rencontr mon urologue qui m'a confirm que le cancer appuyait bien sur la vessie et qu'il faudra faire une irradiation large en me prcisant que le col tait lgrement touch. Il m'a expliqu aussi que les oprations dites de sauvetage aprs chec de la radiothrapie n'tait pas pratiques en France du fait en particulier du risque opratoire au niveau du scrotom (difficulter de raliser une coupe avec une prcision d'un millimtre dans un tissus abm).

Malgr tout sa rponse ma premire question t mal comprise car si une prostate radiographie peut se rparer lorsqu'il existe des cellules saines terme. Pour une prostate prise par le cancer dans sa globalit (ce qui semble tre mon cas) je ne voit pas comment les tissus puissent se reconstruire.

Je vais passer en commission mercredi et j'aurai les rsultats samedi 21/4. Il est trs probable que le rsultat soit le suivant :

RT + HOR mais possibilit d'une protatectomie largie + RT + Hor si besoin : A moi de dcider d'o PB

Mon point de vue l'heure actuelle:

Si je trouve un plateau technique capable de raliser la protatectomie (largie) je commencerai bien par cette action car elle aura pour effet de supprimer la source du mal 99.9%. Mon urologue n'opre qu' ciel ouvert et malgr sa trs grande exprience je ne suis pas sr qu'il est sur le fond trs envie de raliser cette opration trs dlicate et ncessitant une prcision < au mm.

La RT probale ncessaire pour limiter les risques de rcidive au cas o il resterait encore des cellules malignes pourrait tre ralise petite puissance et de faon plus espace de manire limiter les consquences sur le scrotom.

L'Horm poura tre entreprise aprs si malgr tout le cancer rapparassait. On peut esprer entre 5 et 10 ans aprs.

J'aurai donc tendance choisir le scnario me permettant de disposer encore de moyens pour soigner les ventuelles rcidives

Mon PB majeur : J'ai des enfants jeunes (2 filles 18 et 16 ans) parties pour faire des tudes post bac et une femme malheureusement dj en retraite pour raison de sant sans ressource permettant de faire tourner la maison.

Selon les dispositions actuelle je pourrai partir en retraite qu' 67 ans. La situation normale me posait dj des soucis sur le plan conomique car travailler (car j'ai la chance d'tre encore en activit) dans ma profession jusqu' 67 ans me parrait dj une utopie, je serai alors le premier atteidre cet ge dans le groupe.

Mon employeur est pret de me voir partir quelques mois pour me soigner ce qui est dj reconfortant. Je me suis dj absenter 4 mois sans consquences en 2008.


Merci pour votre rponse et au Chirurgien qui acceptera de m'aider traiter le sujet trs rapidement

CDLT

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 16/04/2012 - Chris - Vlo aprs prostatectomie

Bonjour,
Passionn de VTT, je viens de subir un prostatectomie radicale, peut-on refaire du VTT, 2mois aprs l'opration ?
Doit-on utiliser une selle spciale comme les cyclistes atteint d'une prostatite ?
(http://phil443.unblog.fr/2007/02/24/refaire-du-velo-avec-une-prostatite/)
Je suis inquiet de la possibilit d'une rechute, par augmentation de PSA si je me remets sur un vlo !!!!!!
Merci de vos rponses
Cordialement
Chris


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 Le 29/03/2012 - par Jean-Claude - radiothrapie sur mtastases osseuses ?

Bonsoir,
Jaimerais avoir une opinion sur lopportunit deffectuer une radiothrapie sur des mtastases osseuses (vertbres). En effet, en 2010 javais consult le Pr CUSSENOT qui mavait conseill cette thrapie galement pour une vertbre et aussi sur los parital.
Jai effectu alors 10 sances TENON (Pr TOUBOUL).
Une chimiothrapie tait conseille dans la foule Mais vous pouvez la faire CAEN
De retour au Centre Baclesse la chimio ntait pas envisage par mon mdecin Une prise de CASODEX na pas permis mon PSA de baisser et 6 mois aprs on dmarrait une chimio qui sest avre efficace : PSA 2,16 la fin et 1,37 3 mois aprs. (Il tait de 33 avant)
Pourtant 3 mois encore ensuite il repassait 13 Les divers examens ont bien identifi de nouvelles anomalies osseuses. Je suis depuis sous Abiraterone depuis 3 mois et le PSA est descendu 3,32.
Mon mdecin nest pas favorable une radiothrapie et me dit : De toute faon, nous nous nen aurions pas fait (sous entendu comme TENON)
Pour ma part je suis perplexe. Lequel dtient LA vrit ? Quels ventuels bnfices ? Quels effets secondaires ventuels ? (Ceux de la radiothrapie de TENON ont t passagers : inflammation de lsophage)
Il me faut prciser qu lissue de la chimio les endroits traits TENON avaient disparu Laddition des deux sans doute
Vous est-il possible de mclairer ?
Merci davance et bravo pour le travail effectu par lassociation.
J-C


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

Revenir en haut