Soutenez nos actions d'information

un témoignage vous a aidé ?

Soutenez l’ANAMACaP ! Sa mission d’information ne peut exister que grâce aux dons et aux adhésions (montant libre). Montant déductible de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66 %.
Soutenez nos actions d'information
Attention ! prenez un peu de recul en lisant cette rubrique.

Les témoignages sont le plus souvent postés par des personnes encore touchées par la maladie, ce qui peut donner une impression « négative ». Les personnes qui se sentent guéries souhaitent passer à autre chose et ne laissent pas forcément de témoignage alors que leur vision de la maladie aurait certainement une connotation plus positive.

Epouse

23 Fév 2005

Mon époux a été opéré en 93 à l'âge de 45 ans ; récidive en 95 avec hormonothérapiePSA jusqu'à 55 ; puis récidive extra prostatique en 2000 avec chimio et r-X car métastases lymphomes puis cancer des os ...mon époux a 57 ans et vit en fauteuil roulant pour ...? partager, accompagner, aimer, se battre toujours et encore.

Prostatectomie radicale

21 Fév 2005

le 14.06.2004 j'ai subit une prostatectomie radicale diagnostic du medecin apres analyse stade c2 ou encore t3a N0 JE SUIS RESTE 6 MOIS SANS AVOIR DE RAPORTS ET LA JE SUIS OBLIGE DE ME FAIRE DES INJECTIONS DE EDEX JE RECHERCHE UN TEMOIGNAGE SIMILAIRE AU MIEN MERCI D AVANCE DE VOTRE AIDE

Prostatectomie radicale

19 Fév 2005

Agé de 63 ans j'ai subi une prostatectomie radicale en novembre 2003.A ce jour je suis totalement incontinent et sans espoir de guerison, si ce n'est la mise en place d'un sphincter artificiel. Or je viens de lire qu'un protocole de thérapie cellulaire était en cours à l'hopital Tenon (Paris). Alors esperons que cette nouvelle thérapie puisse réussir. Courage pour nous tous

Révolte

18 Fév 2005

nous avons eu le diagnostic du cancer de la prostate de mon pere le 24 decembre 2002 quel cadeau de noel mon pere est agé de 65 ans cancer classé à 9 gleason tout de suite son urologue a proposé un traitement hormonal (casodex + UNE PIQURE a faire par mois ) scaner montrant un adenome carcinome et 2 ganglions sur la aorte puis en juin 2004 grande douleur au dos irm negatif hospitalisation 10 jours bilan mise en place d'une chambre pour commencer au plus vite une cure de 4 à 6 seance de chimiothérapie en 2 seance s mon pere a ete evacuée d'urgence à la clinique le 11 08 2004 ila fait une inssuffisance renale on lui a place une sonde j mais il n'arrivait pas a urinér douleur calmées que par de la morphine il est decedé le 24082004 par un oap dans une souffrance telle . JE SUIS SCANDALISEE j' ai assiste mon pere a toutes ses visites medicales j'avais l'impression qu'on n 'avait rien a nous proposé comme veritable traitement pourquoi avoir choisi hormonotherapie plutot que la radiotherapie ? On ne choisi pas son traitement on s'en remet aux medecins qui savent mieux que nous . aujourd'hui le doute m'envahit qui va pouvoir m'oter ce doute sur le traitement approprié ou non ? Mon pere etait diabetique depuis une 15 années pourquoi ne pas avoir fait une abblation de cette prostate? pourquoi n'obligerions nous pas à faire le diagnostir dans le cadre de la medecine du travail? Mon pere voulait vivre on lui toujours fait croire a des chances de traitement et petit a petit alors qu'il s'en allait dans sa derniere demeure nous ses proches on nous a caché le drame qui se tramait la mort de mon pere

RISQUE DE RECIDIVE

15 Fév 2005

Mon mari a subi une prostatectomie radicale sous coelioscopie il y a un an à l'age de 44ans .Son cancer de la prostate a été découvert fortuitement(bilan systématique après avoir dépisté en 1 semaine de temps un cancer du sein chez sa maman et un cancer du testicule chez son frère) : Taux de PSA: 10.7 avec rapport PSA libre/total à 7% . Compte rendu anapath : stade T3a et GLEASON 6 (3+3) . Actuellement le PSA est indétectable, cliniquement tout va bien (pas d'incontinence,pas d'impuissance) . Avez-vous des témoignagnes chez d'autres patients aussi jeunes et quels sont les risques de récidive par rapport à son cas ? Merci de nous faire part de votre expérience et de votre recul sur cette pathologie .

Rétention urinaire

28 Jan 2005

Agé de 49 ans, je suis victime d'une rétention urinaire, après plusieurs alertes. Rentré en clinique, et après pose d'une sonde, je passe un examen echographique, suivi d'une biopsie; il s'avère que l'urologue qui me suit constate un cancer de la prostate stade 7, avec migration de cellules dans les ganglions. Il procède à une résection, suivie d'untraitement hormonal. Quelques mois plus tard, 40 séances de radiotherapie à l'institut Paoli Calmette de Marseille, complètent le traitement. Aujourd'hui, un an après, je suis toujours sous hormonothérapie, et je mène une vie quasi normale : je ne travaille plus. Tout va bien excepté de nombreux problèmes avec la banque qui m'avait accordé plusieurs crédit et dont l'assurance, la CNP, se fait tirer l'oreille car je suis reconnu invalide à 80% par la cotorep, mais celle-ci, aux dires de ma banque, ne reconntrait pas cet organisme ! Le seul problème difficile à solutionner ne serait donc pas le cancer, mais les relations avec l'assureur de ma banque.

Effets secondaires de radio-hormonothérapie

22 Jan 2005

Nous sommes mon ami malade et moi en quete de témoignage de personnes ayant eu ce type de traitement pour connaitre un peu plus précisèment quels inconvénients peuvent advenir...et si le "jeu vous a semblé en valoir la chandelle"

Cancer de la Prostate par ABLATHERM

18 Jan 2005

Atteint d'un cancer de la prostate soigné par une hormonothérapie et une radiothérapie en 1996, j'ai eu une récidive cette année (en 2004). Après avoir consulté mon urologue et sur sa proposition, j'ai choisi le traitement par ABLATHERM, un traitement par émission d'ultrasons foclaisés à l'hôpital E. HERRIOT à Lyon. Entré à l'hôpital le 13 octobre, j'ai subi le traitement pendant 3 heures le jeudi 14 octobre. Le traitement, totalement indolore sous rachi-anesthésie, nécessite la pose d'une sonde qui a été enlevée le dimanche 17 octobre et je suis sorti de l'hôpital le lendemain 18 octobre. J'ai passé un examen IRM et une échographie pour contrôler le bon déroulement du traitement. La suite du contrôle nécessite un PSA tous les mois et une biopsie dans 3 mois et c'est à ce moment là que l'on pourra savoir si l'ensemble de la prostate a été traitée ou s'il faut une deuxième séance de traitement. Après ma sortie de l'hôpital, j'ai eu pendant une semaine quelques douleurs pour uriner mais pas d'autre complication. Si ce traitement réussit, il faudra en tenir compte dans vos propositions de traitement.

Curiethérapie

17 Jan 2005

Opéré à 64 ans, après un bon pronostic, au CHU de Poitiers le 4 aout 2003 dès un psa de 5,20 (mon médecin généraliste étant prévenu de mon antécédent paternel), j'ai à ce jour un psa de 0,39; pas de séquelles urinaires et un dysfonctionnement érectile en diminution (aide par Cialis 20 mg car il est important de ne pas laisser s'atrophier le corps caverneux); nuits sans besoin d'uriner de plus en plus fréquentes; prochaine et dernière consultation le 19 aout prochain. Cordiales salutations

Pose d'un sphincter artificiel

24 Déc 2004

Bonjour, j'ai subi une prostatectomie à l'age de 66 ans il y a 1 an et j'ai encore des fuites urinaires importantes. Mon urologue m'a proposé la pose d'un sphincter artificiel. Je recherche l'avis de patients ayant eu recours à ce type d'intervention. Merci d'avance de votre aide.

1 80 81 82 83