Présentation de la maladie

Chaque année, en FRANCE, le cancer de la prostate frappe près de 60.000 hommes de plus :

  • dans une normalité établie : « C’est la maladie des hommes vieux »
  • dans une perception parfois ironique : liée à l’incontinence et à l’impuissance
  • dans une indifférence générale : par manque d’organisation et de solidarité des malades sidérés par le mot « cancer » et pétrifiés par les tabous.

Le sort de ces hommes est de rejoindre leurs 355.000 compagnons de malchance et de vivre leur maladie de façon triste et solitaire en acceptant de façon résignée un destin douloureux.

Mais les années passent.

  • Les vieillards de 1950 n’ont plus le même âge aujourd’hui : mourir à 65 ans n’est plus dans la norme.
  • Les effets secondaires des traitements agressifs sont de mieux en mieux traités.
  • Lorsque la maladie touche un homme sur 6 après 50 ans, la moquerie fait place à l’inquiétude.

Pour échapper à l’angoisse, ces nouveaux malades veulent vivre leur maladie dans une solidarité sociale exemplaire. Ils sont prêts à combattre pour imposer leurs revendications face aux pouvoirs publics, aux médecins et aux laboratoires pharmaceutiques : information, prévention, dépistage, traitements, essais thérapeutiques.

Les premiers d’entre eux, ont décidé de faire de leur combat un exemple au service des autres : ainsi est née l’Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate (ANAMACaP). Elle a pour mission d’éclairer ses membres sur les traitements disponibles ainsi que sur l’état de la recherche. Elle apporte son aide à la défense générale des Malades du Cancer de la Prostate en participant au débat national sur l’évolution de la santé publique et en comparant leur situation sur le plan international.

Le Président

Roland MUNTZ

Adhérer

Adhérez à l'ANAMACAP

Devenez un patient éclairé : formez-vous à la maladie et informez-vous !
Adhérer

 Contactez-nous : 05.56.65.13.25