La FAQ (Foire Aux Questions)
Les rponses aux questions les plus frquemment poses.

Rponses de spcialistes (professeurs, chercheurs, patients expriments). A partir du 01/01/2011, seuls les membres adhrents peuvent participer et avoir accs aux rponses des rubriques les rponses vos questions et forum dentraide .

Pour soumettre une question, crivez info@anamacap.fr.


Attention : vous disposez dorénavant du forum pour vous exprimer!
Le modérateur nous rappelle la vocation pédagogique des communications interactives de l'ANAMACaP. Il convient de respecter les codes de bonne conduite et d’éviter les liaisons personnelles, commerciales ou de conseils médicaux. Les adhérents de l'ANAMACaP bénéficient de conditions particulières pour l’accès à des conseils médicaux personnalisés et notamment ceux du Pr Cussenot par le site Doctors on line.

 Pour visualiser les rponses, cliquez sur [+]

Actuellement, il y a 771 questions/rponses.
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

 25/01/2008 par Anonyme - Brulure en urinant apres radiotherapie

J'ai subi une prostactomie en 2004 puis une radiotherapie '32 seances de rattrapage en fevrier 2007 jusqu fin juin 2007.le psa est retomb completement. Apres la radiotherapie je n'avais plus d'incontinence, puis, depuis 2 mois j'ai quelques pertes et des brulures en urinant. Le radiotherapeute ne dit rien de special mais je me demande combien de temps ca va durer. Merci pour votre reponse.


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/01/2008 par "anoyme" - suite radiotherapie

13.11.07.jean claude (17)
suite une rcidive aprs prostactetomie en 2001.j'ai eu 35 seances de radiotherapie ,le psa 2mois apres la fin des rayons est de 0,50 et 0.71 avant les rayons ,pouvez me dire si c'est normal? merci d'avance!


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/01/2008 par zeganadin - les bienfaits du th vert

Je vous transmet un article vu ce jour dans la lettre du senateur tregouet et concernent le th vert.
Th vert : il rduit bien le risque de cancer de la prostate
Boire cinq ou six tasses de th vert chaque jour peut rduire de moiti les risques dun cancer de la prostate, indique une tude japonaise. Une quipe de chercheurs du ministre de la Sant a observ les habitudes alimentaires de 49.920 hommes gs de 40 69 ans, entre 1990 et 1993, et a ensuite suivi lvolution de leur tat de sant jusquen 2004, a prcis le Centre national du cancer. Pendant cette priode, 404 hommes ont t diagnostiqus avec un cancer de la prostate, dont 114 un tat avanc, 271 avec un cancer localis et 19 un tat indtermin.

Une analyse a dmontr que les risques de dvelopper un cancer de la prostate un tat avanc tait 50 % infrieurs pour les hommes qui consomment au moins 5 tasses de th vert, par rapport ceux buvant moins dune tasse par jour. "Le th vert na pas eu deffet sur les cancers de la prostate localiss", a relev ltude, mais "le th vert peut avoir un effet rducteur des risques dun cancer de la prostate un tat avanc". Lquipe de chercheurs a mis en vidence une substance appele catchine dans le th vert qui peut contribuer rduire les risques en abaissant le niveau de testostrone, une hormone masculine considre comme un facteur de risque dans le cancer de la prostate.

Constatant que ce type de cancer tait beaucoup plus rare en Asie compar aux populations occidentales, les chercheurs ont suppos que la grande consommation de th vert pouvait avoir un lien. Les rsultats de ltude ont t publis sur la version internet du Journal amricain dpidmiologie.

AFP

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 21/01/2008 par Anonyme - Dception

Je dois me faire oprer, mais vos tmoignages me glacent le sang.
Je n'ai aucune douleur, aucun problme et suis parfaitement heureux.
Vais-je soudain me retrouver en enfer?
Pourquoi ne sommes-nous pas avertis de ce qui nous attend. Et si je ne fais rien?
J'ai 64 ans. J'adore la vie avec mon pouse. La posie. la musique.
Pourquoi nous faire un coup pareil?


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 12/01/08 - Raoul - fluctuation du PSA

Dans la littrature amricaine, le taux idal dit unmeasurable du PSA est < 0,005 ng/mL. En de de ce taux (0,005), les fluctuations du PSA sont-elles significatives ? Peut-on considrer comme doublement du PSA, un taux qui passe de 0,002 0,004 ng/mL ?

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 11/01/2008 par jacquo - pose de bandelettes sous uretrale

j ai subi une prostatectomie radicale il y a un ans ed emi avec des seances de radiotherapie plus seances de kine.Des problemes d incontinence sont survenus j envisage une intervention dans quelques semaines pose de bandelettes sous urethrale pouvez vous me renseigner concernant les resultats mercie jacquo


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 21/01/2008 par Michel83 - Question

Pourquoi 90% au moins des tmoignages font-ils tat de prostatectomie radicale alors que sur tous les sites mdicaux du monde la radiothrapie externe ( surtout avec le progrs technique) est prsente comme aussi, voire plus valable. Lobby des urologues? Economies de temps et de moyens?


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 03/01/2008 par Bertrand - cancer prostate localement avance

Le plus difficile dans cette situation, c'est d'accepter un traitement qui vous detruit ( hormonotherapie ) sans assurance de gurison. ( cancer dit non curable). Le choix est draconien : j'accepte de continuer le traitement en acceptant une degradation de ma " personne " ou je dcide de vivre normalement pour une dure incertaine ?


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/01/2008 par clpalmier - un espoir

Des champignons aident lutter contre le cancer de la prostate
Nouveau dveloppement dans le traitement du cancer de la prostate. Des recherches rcentes lUniversit de Hafa ont montr, que certaines molcules du champignon chinois reishi , interviennent dans le mcanisme de progression du cancer de la prostate.

Jusqu prsent, on savait que le champignon pouvait inhiber le dveloppement du cancer en agissant sur le systme immunitaire. Les nouveaux essais effectus in vitro montrent quil sattaque directement aux cellules cancreuses a expliqu le Dr Ben Zion Zaidman, directeur de la recherche.
Un grand pas a t franchi vers lobtention de mdicaments susceptibles de soigner ce cancer.
La dcouverte a fait lobjet dune publication dans la revue Molecular Biology Report.


vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question

 04/01/2008 - Roland MUNTZ - tomographie hlicodale

Monsieur le Conseiller Scientifique, Cher Professeur,

Je vous soumets ci-dessous une note relative la tomographie hlicodale.

Voulez-vous tre assez aimable pour me faire savoir si ce traitement est disponible dans notre pays et dans laffirmative dans quels centres.

Avec mes remerciements anticips,

Je vous prie de croire, Monsieur le Conseiller Scientifique, Cher Professeur, en lexpression de mes sentiments respectueux.

Roland MUNTZ



La tomothrapie hlicodale permet une rduction significative de la toxicit aigue de la radiothrapie pelvienne pour les patients traits pour un cancer de prostate localis.
Dans cette tude, avec cette technique, il nest pas rapport de toxicit de grade 3 et il existe une trs faible incidence des toxicits de grade 2.
Radiother Oncol. 2007 Aug;84(2):164-70.
Significant reduction of acute toxicity following pelvic irradiation with Helical Tomotherapy in patients with localized prostate cancer.
Cozzarini C, Fiorino C, Di Muzio N, Alongi F, Broggi S, Cattaneo M, Montorsi F, Rigatti P, Calandrino R, Fazio F.

PURPOSE: To assess and quantify the possible benefit deriving from IMRT with Helical Tomotherapy (HTT) delivery to the pelvic nodal area in patients with prostate cancer in terms of reduction of acute and late toxicities.

METHODS AND MATERIALS: Thirty-five patients candidate to radical or postoperative RT on whole pelvis (WPRT) were treated with HTT, while receiving a concomitant boost to the prostate or the prostatic bed (median 74.2 and 72Gy, respectively) within a moderately hypofractionated (28-33 fractions; median HTT duration 44 days) regimen. Median and mean doses to whole pelvis were 52 and 54Gy, respectively. One of the major goals of planning optimisation was to minimize the dose received by the intestinal cavity (IC) outside the nodal PTV.

RESULTS: HTT resulted to be very efficient in sparing the IC even at dose levels below 30-35Gy and guaranteed a significant sparing of bladder and rectum even at intermediate-low doses (V20-V40). No acute Grade 3 RTOG toxicity was recorded. Eighteen G1 and two G2 GU acute toxicities, 13 G1 upper GI acute toxicities, 8 G1 and 1 G2 acute proctitis were observed; no patient experienced G2 upper GI toxicity. After a median FU of 11.5 months (>10 in 18 patients) one case of late G3 GU toxicity was reported in one post-prostatectomy treated patient; no G2 late rectal bleeding or other GI toxicity was recorded.

CONCLUSIONS: WPRT with HTT resulted in a very low incidence of acute Grade 2 and in the disappearance of acute Grade 3 toxicities.

vous devez tre membre et vous connecter votre compte pour consulter la rponse cette question
Page prcdente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 Page suivante

Revenir en haut